LEGATUS

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Edito de la semaine

Edito : la tentation du corporatisme

Au Maroc, l’exercice de plusieurs métiers est réglementé pour ne pas dire verrouillé. De plus, certaines organisations professionnelles sont tentées d’en remettre une couche pour rajouter de nouvelles barrières pour l’accès à certains métiers.

En effet, dans le transport public, c’est le système de l’agrément qui prévaut et non celui de la licence pouvant être achetée. De même, plusieurs autres métiers sont soumis à des examens ou des agréments comme ceux de voyagiste, de courtier d’assurance ou de comptable.

Parfois, c’est la double autorisation qui prévaut quand les diplômes étrangers doivent tout d’abord obtenir l’équivalence avant de passer à la deuxième étape d’autorisation d’exercice ou d’agrément.

De même, certaines professions comme la presse écrite veulent imposer un cahier de charges à la presse électronique locale alors que la parade est facilement trouvée via les pages Facebook ou les sites édités à partir de l’étranger. Il en est de même pour les écoles privées qui sont organisées pour garder des privilèges jugés acquis ou des de certains secteurs qui imposent des labels.

C’est ainsi que la tentation du corporatisme existe avec la création de barrières normatives, protégeant les professionnels existants des nouveaux entrants. Aussi, une telle tentation peut créer ou solidifier des corps intermédiaires, ce qui peut vider le libéralisme politico-économique de son sens.

 

In fine, certes il faut réglementer certaines fonctions ou professions vitales comme la médecine. Pour d’autres, en fonction de la situation, il faut penser à la déréglementation ou à  la simplification des autorisations, pour garder le principe de concurrence pure et parfaite et/ou de non abus de position dominante. 

 

Last News

Widget Résumé technique fourni par Investing.com France.

Subscribe To Our Mailing List

TOP Hausses & Baisses

Updated: 2017-12-15
 

FENIE BROSSETTE

6.58%

85.25%

LESIEUR CRISTAL

2.79%

28.07%

LafargeHolcim

2.10%

-22.49%

ALUMINIUM DU MAROC

1.92%

6.45%

JET CONTRACTORS

1.83%

124.28%

S2M

-9.65%

14.11%

AUTOHALL

-6.05%

-18.09%

AGMA-LAHLOU TAZI

-5.97%

15.87%

REBAB

-5.94%

3.46%

TIMAR

-5.13%

-30.35%

SONDAGE

Est ce que vous intégrez la dimension écologique dans vos investissements ?